Mot de passe perdu ?

le blog mybeautiful

L'huile de palme passe au rouge !

dans Bien-être -  le 20 Juin 2014 - par Claire

S'il est un aliment qui a mauvaise presse en ce moment, c'est bien l'huile de palme !

Ennemie numéro de nos assiettes, elle est en effet accusée de (presque) tous les maux :

- elle participe directement ou indirectement à la déforestation en Amazonie.

- cette même déforestation a des répercussions sur la biodiversité qui se trouve diminuée de plus de 80%, touchant notamment fortement les grands singes comme les orang-outangs.

- elle contribue aussi, avec l’érosion des sols dus à la culture des palmiers, à l'émission de grandes quantités de CO2 tout en augmentant la pollution à cause des pesticides utilisés et des déchets issus de la fabrication de l'huile de palme qui sont souvent déversés dans l’environnement.

- la culture des palmiers génère l'expulsion des populations locales, lesquelles sont expropriées de leurs terres ancestrales.

- les modes de culture industrielle respectent rarement les droits des ouvriers qui sont souvent exploités et peu considérés.

Malheureusement, cette huile est largement utilisée par les industriels car elle est facile et peu coûteuse à produire (son rendement est élevé) et les ouvriers employés pour la produire sont peu payés.
On la retrouve ainsi dans un grand nombre de produits de consommation courante : gâteaux apéritif, biscottes, pains spéciaux, brioches, bouillons, soupes, céréales, confiseries, gâteaux, desserts lactés, glaces, margarines, pâtes à tarte, pizzas, plats cuisinés...), mais aussi soins d'hygiène (savons, shampooings, crèmes, sticks lèvres, déodorants, gels coiffants, mousses à raser...) et produits d'entretien.

Comment passer à côté ?
- En lisant avec beaucoup d'attention la liste des ingrédients pour la traquer.
- En évitant le plus possible les aliments transformés de l'industrie conventionelle.

Et en optant pour sa version saine, éthique et durable : l'huile de palme rouge.
Cette huile est en effet respectueuse de la santé et de l'environnement.

  • Elle contient 10 fois plus de caroténoïdes que dans les carottes et 30 fois plus de lycopène que dans les tomates, d’où sa couleur.
  • Elle est très riche en vitamines E (de 7 sortes différentes). C'est la meilleure source de tocotriénols, une vitamine E spécifique qui  préserve 30 fois mieux la peau et les yeux du soleil que les autres formes de cette vitamine, protège le système cardio-vasculaire et renforce l'immunité.

Femme africaineCrédit photo : Bertie Winkel

AMANPRANA propose une huile de palme rouge bio extra vierge, obtenue exclusivement en pressant les fruits (rouges) dénoyautés à froid et mécaniquement.

Pure et saine, elle augmente l’absorption des vitamines A, D, E, K et de substances nutritives vitales. On peut ainsi la qualifier de super aliment.
Elle est sans graisses trans, non raffinée et non désodorisée.

Durablement éthique
Les palmiers poussent naturellement en Colombie depuis très longtemps. Aucun arbre de la forêt tropicale n’est abattu pour la produire. Avec son huile de palme rouge, Amanprana préserve même la forêt équatoriale et la biodiversité en Colombie : via World Land Trust (WLT), l’entreprise soutient l’organisation environnementale colombienne de défense de la nature ProAves, qui protège l’habitat des oiseaux et des amphibiens menacés d’extinction. Elle vise à arrêter la déforestation sauvage et à préserver la biodiversité et les richesses naturelles. Le WLT s’engage à protéger la forêt équatoriale et ses 10 millions de plantes et animaux.
En 2012, 750 hectares de forêt tropicale (certificat World land intermédiaire de ProAves.

Dans le respect des droits de l’Homme
L’huile de palme rouge d’Amanprana provient de petits cultivateurs colombiens de palmiers dans la région de Magdalena et Bolivar, à qui la société reverse 10% des bénéfices réalisés. De plus, grâce aux achats de matières premières par Amanprana, ils ont décroché leur certificat bio. Les petites “alliances pour la paix” servent de modèle au développement économique des communautés pauvres. Ces alliances agricoles perçoivent une prime en faveur du bio, de l’enseignement, de la santé et de la durabilité.

Comment utiliser l'huile de palme rouge ?
- Tartinée sur du pain bio
- Dans des préparations culinaires d'inspiration africaine ou latino-américaine auxquelles elle donne une belle coloration dorée et une saveur douce : moambé, riz, oignons braisés, pommes de terre et œufs sur le plat.

- Mais aussi, côté beauté, pour les soins du corps : comme huile de massage et comme support pour des huiles essentielles.

En résumé, l’huile de palme rouge est…
- Equitable
- Riche en vitamines E et carotènes
- Parfaite pour tartiner et cuire (mais pas pour la friture)
- Une huile extra vierge, bio et durable
- Pressée à froid et non raffinée
- Protectrice de la vision

HV palme rouge

Pot de 325 ml : à partir de 9,95€
Pot de 1600 ml : à partir de 39,95€

Disponibles en magasins bio et sur le site www.amanvida.fr

 

  • Huile de palme rouge - 325 ml

    Huile de palme rouge - 325 ml

    Amanprana

  • Huile de palme rouge - 1600 ml

    Huile de palme rouge - 1600 ml

    Amanprana

Laissez un commentaire